Jour 6 : jeudi 12 mai- Vérone

Jour suivant

Jour précédent

On se lève à 7h. Soleil et on quitte le Lario vers 8 h 30 par la deuxième branche que nous n’avons pas vue : le lac est magnifique.


La route s’avère pénible à partir de Lecco, à la pointe sud du lac : on est stoppé par un passage à niveau et les trains prennent leur temps ! Plus de 10 mn d’attente avec bouchon à l’appui et encore on s’en est bien tiré!
10 Quand on rejoint l’autoroute, c’est dans une circulation intense et infernale avec beaucoup de camions dont certains roulent souvent sur la file du milieu.
11 Enfin, on arrive à Vérone et on se gare au parking du Tribunal. On gagne très vite le centre et on commence par les Arènes où on prépare des spectacles. C’est le deuxième plus grand amphithéâtre romain encore debout (bel ovale de 138 m) et 44 étages de gradins. sa construction remonte au 1er siècle.

Puis on se dirige vers l’église San Fermo où j’achète le Pass 4 églises :

belle nef coiffée d’une voûte en bois en forme de carène de bateau et choeur orné de fresques

On descend dans l’église romane inférieure très rustique avec des piliers recouverts de fresques naïves et très pures avec des symboles chrétiens : agnus dei…

agnus dei sur arche centrale
Baptème du Christ
San Fermo l’abside

On remonte ensuite vers la Piazza delle Erbe très animée et populaire en passant devant la Maison de Juliette où la foule s’amasse. C’est l’ancien forum romain avec la Torre dei Lamberti… et son horloge

Torre dei Lamberti
Créneaux en brique de la casa Marcatorum siège de l’association des marchands de Vérone
Casa Mazzanti : fresques du XVIe et Fontaine de la Madonna
V erona
, symbole populaire de la ville.

Puis on emprunte la via della Costa et on aboutit à la Piazza dei Signori, beaucoup plus calme et aristocratique avec la statue de Dante au beau milieu…


Vers 13 h, on cherche à manger dans un lieu plus calme : une épicerie fine sympa recommandée par le Routard, une bonne part de pizza aux légumes et un café font l’affaire.

14 On continue la visite, toujours sous le soleil et la chaleur, et on entre dans Sant’Anastasia, très grande et très haute, dont l’intérieur est recouvert de motifs stylisée a fresco…

Dès l’entrée, on remarque les deux bénitiers soutenus par les fameux bossus…

A droite du choeur, sur l’arc externe, fresque de Pisanello : St Georges délivrant la princesse de Trébizonde du dragon : j’ai cherché un moment avant de trouver!

A la sortie, il fait une chaleur ! on se dirige alors vers les bords de l’Adige qui forme une boucle : les quais sont plus frais et ombragés et on déguste une glace sur un banc en admirant le Teatro Romano en face sur l’autre rive…

Puis on s’engage sur le Ponte Pietra et on fait une photo….

Eglise st Georges

Et visite du complexe du Duomo : cathédrale romane consacrée en 1187 à la façade très élégante avec son double portique et une petite loggia, le tout renforcé par l’alternance de marbre rose et blanc …

A l’entrée, on propose la visite du Baptistère, San Giovanni in Fonte de pur style roman (1123) et de ses fonds baptismaux, magnifique octogone de marbre sculpté évoquant des épisodes de l’Evangile :

On a aussi accès au cloître et à la première basilique paléochrétienne…

une partie du cloître

Enfin on accède au Duomo richement décoré

On découvre l’Assomption du Titien (1530)

16 L’heure tourne, on voudrait voir le Castelvecchio, et on pousse même jusqu’au pont Scaligero aux trois arches, bâties en brique et munies de tours et de haut parapets crénelés…

le Castelvecchio

Le ciel commence à se couvrir, je commence à sentir la fatigue et j’ai mal au dos. Je renonce à la dernière église du Pas : la Basilique San Zeno, le monument emblématique de Verona !!

On part à 16h 30 et on a 3/4 d’heure d’autoroute avant d’arriver à Vicenza.
17 Arrivée à l’appart, la logeuse est un peu en retard mais qu’elle est bavarde (en italien…).

On va faire quelques courses au Spar qui est à côté.